AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Jeu 18 Sep - 20:09

Pour en savoir plus sur Quchan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Jeu 18 Sep - 20:20

"... Les Russes avaient si bien reconnu l'importance exceptionnelle de Koutschan, qu'une des clauses du traité de 1881 (entre la Russie et la Perse) porte que la route de Méched à Askâbad, par Koutschan, doit être rendue carrossable le plus promptement possible, - par les soins de Sa Majesté le chah depuis Méched jusqu'à Bash-Guirt (216 kilomètres), - et par les soins de Sa Majesté le tsar, depuis Bash-Guirt jusqu'à Askâbad (30 kilomètres) : afin de développer les relations commerciales entre les populations de la Transcarpienne et du Khoraçan." Ah ! le bon billet !

Il est vrai que j'ai à peine relevé douze kilomètres de voie carrossable depuis Méched, et encore...

Nous verrons bientôt où en sont les autres travaux.

Maintenant, allons dormir du même sommeil que la clause du traité de 1881."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 6:48

12 avril, Koutschan- Immancouli

"Dès l'aube, nous quittons Koutschan pour nous diriger vers le nord, par un terrain très mouvementé mais toujours cultivé.

Nous traversons à gué une petite rivière, qu'un élégant pont en dos d'âne enjambe de ses arcades ogivales... parce que la réputation de fragilité des ponts persans n'est plus à faire...
... C'est le quatrième pont que nous usons de la sorte. D'ailleurs, une caravane qui nous précède, n'a pas hésité un seul instant à se mettre à l'eau, - afin d'éviter l'œuvre d'art en question..."

Après ce passage, nous nous élevons sans cesse, gravissant parfois des pentes très raides, cultivées en certaines parties...
Successivement mon anéroïde marque 1700 mètres, puis 1850 mètres. Cette cote marque la [i]ligne de partage des eaux entre la Caspienne et le plateau central asiatique, où les rivières se perdent dans les sables...

A mes pieds, à plus de 200 mètres, presque à pic, s'ouvre une large et profonde dépression marchant de l'est à l'ouest : c'est le bassin supérieur de l'Atrek.

Ce versant est extrêmement rocailleux, abrupt, sauvage, aride et glissant.
Nous le descendons néanmoins à cheval, - n'étant pas bien assurés de nous en mieux tirer à pied. Et nous avons raison, car nos chevaux font merveille, laissant glisser leur arrière main comme un bloc et l'affirmant avec un soin extrême, avant de continuer la petite besogne de l'avant-main.
Grâce à ces habiles gymnastes, nous atteignons sans encombre le thalweg.

Une heure après nous arrivons à Immancouli : six farsaks (36 klomètres)."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 6:52

"... Ce village kurde, bâti au flanc violacé des contreforts sud des monts Gulistan et au bord même de l'Atrek, qui n'est encore qu'un ruisseau, a un aspect charmant avec son éventaire irrégulier de maisons basses, commandées de loin par des tours de refuge coniques ou pyramidales.

A grande distance, on dirait une ville forte...

Après Gadem-Gâ, c'est le plus joli site que nous ayons vu au Khoraçan..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 7:04

"... Pendant que Gaffar-beg s'occupe de nous trouver un gite, j'expédie un croquis d'Immancouli, puis je rejoins les miens.

Immancouli n'est pas seulement un gentil village, c'est encore un nid d'honnêtes gens... ici, pas de regards louches ou moqueurs, pas d'animosité, pas de défilements hypocrites ou de manifestations bruyantes de curiosité. Tout se passe à la bonne franquette; un brave homme m'a installé aussi bien qu'il a pu, sur des feutres à peu près propres, et ses femmes vont et viennent, sans s'inquiéter de nous cacher quoique ce soit.

... Elles portent une chemise, une jupe et un voile rouges ... c'est bien."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 7:12

13 avril 1888, Immancouli-Bash-Guirt

"Pendant la nuit, un violent orage s'abat sur nous. Au réveil il continue de plus belle. N'importe, à cheval à cinq heures...

Nous descendons l'Atrek par une vallée qui va de plus en plus en se rétrécissant, et se termine brusquement en un défilé rocheux très étroit, une vraie brèche, orientée sud-nord.
Nous suivons le cours même du fleuve, qui, zigzagant sans cesse, galope entre deux murailles... formant comme une cathédrale gothique...
Les orgues de cette monstrueuse basilique sont tenues par le tonnerre, et magistralement !...
Et, tandis qu'au travers des abats d'eau, son fracas roule mille fois répercuté, d'immenses éclairs sabrent si violemment l'espace de leurs lames de feu que parfois nos chevaux éblouis s'arrêtent court, refusant d'avancer..."

"... Neuf fois nous traversons l'Atrek, heureusement plus violent que profond;
"... et à chaque détour de ce fleuve, aussi capricieux que le Méandre, l'orage redouble de violence.
Puis, les ondées s'espaçant, nous distinguons des failles indéfiniment hautes, aux cassures des quelles des cascades mettent leur poudre d'argent et où s'accrochent des nuages irisés...
Enfin, au tournant d'un coude plus violent, le soleil nous attend, superbe, réconfortant, presque chaud, pendant que dans le couloir laissé derrière nous, la pluie reprend..."

"... Maintenant un ciel splendide étend au-dessus de la nouvelle gorge que nous suivons, une large déchirure de satin bleu où des aigles ... si haut qu'on dirait des hirondelles... corneilles... buissons d'aubépine... et, près de nous, au ras des eaux bouillonnantes, passent en sifflant des martins-pêcheurs au plumage de turquoise...
Au-delà, la montée reprend à travers des rochers plus clairs, presque blancs. Nous abandonnons ici l'Atrek..."

"... Au centre d'un col, je remarque trois genévriers dont les branches sont garnie de brimborions d'étoffes de toutes couleurs; ces arbres sont fétiches et les morceaux d'étoffes sont des ex-voto.
En maints endroits aussi se dressent des pyramides formées de pierres amoncelées. Ces pyramides sont les monuments commémoratifs des combats livrés par les kurdes contre les Turcomans.
L'usage veut que chaque passant ajoute une pierre à ces humbles cénotaphes élevés au courage militaire, les perpétuant ainsi..."

Mais voici un grand chaos de rochers qu'enserrent de toutes parts des crêtes couvertes de neige ; Ici le vent est glacial, le froid vif et la montée si rude que nous mettons pied à terre, nous laissant traîner par nos chevaux dont nous tenons la queue.

Au point culminant, mon anéroïde marque 1870 mètres."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 7:14

"Nous sommes à la fameuse passe de Gaudan.
C'est une sorte de dos d'âne monstrueux en granit très clair, nu et glissant, se brusquant vers le nord en un talus d'à peine 150 mètres, mais tellement à pic que nous sommes obligés de le descendre assis et avec mille précautions.
Nos serviteurs ne peuvent arriver à déterminer nos animaux à nous imiter. Ces intelligentes bêtes refusent énergiquement de marcher à la mort...
Enfin l'homme de confiance de Yayabey finit par découvrir une faille plus friable, où leurs sabots peuvent mieux mordre le terrain, et la descente commence.
A chaque instant, nous nous attendons à assister à une lutte de vitesse entre solipèdes et bagages.
Finalement, tout vient à point, et nous sommes bientôt de nouveau à cheval, cheminant à travers des prairies verdoyantes tout étoilées de pâquerettes !"
"Près d'un ruisseau est campée une tribu de bohémiens qui prend peur à notre vue et lève le pied, rassemblant en hâte, troupeaux, basse-cour, chevaux, chameaux, etc...
Notre allure pacifique ne les rassure qu'à demi.
Seuls les vieillards des deux sexes sont montés, mais ont autant de bagaes en dessus d'eux qu'au dessous.
C'est à douter que ce soient des êtres de notre espèce !


No comment par principe ... Mais : après son mépris récurrent pour les "gens" rencontrés en Perse, notre aristo, camarade de Mistral et des félibres, ne parle même pas de "race", mais d'"espèce" !!! La "bête immonde", déjà, n'était pas morte ... d'ailleurs ce commis de la "société de cour", épiscope élogieux de cette accueillante société de la villégiature de luxe, traversant Vienne en Autriche-Hongrie encore impériale, en fera d'autres, antisémites à faire rougir un Empereur et d'autres épiscopes à la mode du XIXe siècle colonial !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 7:17

"... Après cette rencontre, notre route se poursuit par un dédale de vallées entrecroisées, partout semées de puissants genévriers... où notre guide a toutes les peines du monde à s'orienter...
Tantôt nous nous égarons, revenant sur nos pas, tantôt nous nous buttons contre de minuscules villages kurdes, dont les habitants nous regardent d'un œil moins que sympathique, et se refusent à nous donner aucun renseignement.

Nos chevaux sont rendus. Nous-mêmes sommes presque à bout de forces physiques.
Un instant Gaffar-beg se trouve mal. Nous le soignons de notre mieux; Il revient bientôt à lui. Nous repartons..."

Enfin, nous rencontrons une maigre escouade de Persans... un vague tracé de route serpente un peu plus loin, à peine reconnaissable. voilà où en sont les travaux de la route de Koutschan !


Une demi-heure après, nous atteignons la station de Basch-Guirt, qui marque la frontière russo-persane : six farsaks (36 kilomètres).
Huit cabanes en pisé et une maisonnette qui sera plus tard un bureau télégraphique, telle est la station de Basch-Guirt.

Le tronçon russe n'étant guère plus avancé que le tronçon persan, à ce que l'on nous assure, il nous faut renoncer à atteindre Askâbad aujourd'hui. D'ailleurs nos chevaux ne peuvent plus mettre un pied devant l'autre...
.. même pas un œuf à faire cuire... !

... Avant de nous étendre sur le sol humide d'une des cabanes ... nous expédions à Askâbad le serviteur de Yayabey-Taïrow, avec ordre de prévenir les autorités russes de notre arrivée, et d'envoyer demain matin, au devant de nous, au plus loin possible, deux phaétons[b][/b], car nous doutons que nos chevaux déferrés et fourbus puissent fournir, d'une seule traite, les trente kilomètres qui nous séparent encore de la capitale de la Transcaspienne...

... Ensuite, nous attendons impatiemment les premières lueurs du jour, en fouaillant sans relâche les rats par trop outrecuidants..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 7:27

Dernière étape du Hussard
14 avril 1888, Basch-Guirt-Askâbad (30km)


"Dès cinq heures, nous éveillons notre smallah, aidant nous-mêmes à seller et à charger nos débris de chevaux.
Nous sommes impatients d'attaquer cette étape qui doit être la dernière. cCe sentiment même n'est pas étranger à notre insomnie ; et ceux-là seuls qui ont voyagé en tchapar ou en caravane pourront comprendre le soulagement moral que cette perspective nous cause.
Je dis moral, car la fatigue physique n'est pas comparable à la souffrance intellectuelle que l'on éprouve, à se voir forcé de martyriser sans relâche de malheureuses bêtes qui, hors d'âge, couturées de plaies, s'en allant par morceaux et n'ayant d'instinct que le cœur, font leur devoir jusqu'au bout, sans se défendre, résignées à leur supplice, et qui, tombant, pour ne plus se relever, - regardent venir les vautours d'œil impassible, comme une délivrance;
Ah ! qui dira jamais les stoïques agonies des chevaux iraniens !...
Pendant que je pense à ces douloureuses choses, nous avons quitté Basch-Guirt et gagné le territoire russe..."
"Ici, une belle route, large de sept mètres, court en serpentine au flanc des collines non moins arides que celles où nous avons erré tout hier. Nous la suivons pendant cinq kilomètres, puis elle cesse brusquement et nous voilà chevauchant de nouveau à travers monts et vaux, parmi les tortues, les giroflées, les boutons d'or et les pivoines sauvages, tandis que sur nos têtes planent de grands aigles noirs et blancs.
De loin en loin, nous rencontrons six escouades de pionniers persans, travaillant sous la surveillance de sous-officiers russes, à l'achèvement d'autant de tronçons de la même route qu'on réunira plus tard.
Finalement, après avoir franchi je ne sais combien de crêtes successives, nous atteignons, à l'altitude de 900 mètres, un éperon rocheux extrêmement étroit où un spectacle inoubliable nous attend."
"A notre droite et à notre gauche, fuient, s'étayant les uns les autres en un raccourci saisissant, les mille sommets neigeux des monts Gulistan enchâssés d'outre-mer ;
… à nos pieds, un grand désordre de collines vertes monte jusqu'à nous ;
et au delà, jusqu'au plus loin où notre vue peut atteindre, la plus colossale des plaines du globe, l'Asie centrale tout entière, étend au soleil son immensité fauve, moirée de soufre et de lilas, sans une ride, sans une vague, sans une ombre, comme un tapis où l'on aurait jeté une marguerite."
Cette marguerite est Askâbad."
"Avec cela, le soleil est si brillant et l'air si pur que nous distinguons parfaitement nos phaétons, qui nous attendent tout en bas, droit devant nous, à deux kilomètres environ. Certainement les Hébreux, contemplant la Terre-Promise du haut du mont Nébo, ne se sentirent pas plus de joie au cœur que nous n'en avons présentement au nôtre.
D'ailleurs, il nous semble qu'autour de nous, tout aide à notre allégresse.
Les collines, de moins en moins efflanquées, se couvrent d'une épaisse fourrure verte, où nous nous laissons glisser parmi les gerbes d'érémurus qui nous grisent de leur parfum suave et violent comme celui des tubéreuses ;
les alouettes, qui nous avaient abandonnés, reprennent de tous côtés, avec d'autres oiseaux encore, leurs volètements et leurs roulades ;
de gros lézards gris et jaunes bondissent follement devant nous, et même les tortues, habituellement si calmes, cédant aux effluves printaniers, se poursuivent sans relâche à travers les touffes de gazon, où elles abritent imparfaitement leurs bruissantes amours."
"Toutes ces gaîtés ne nous font pas perdre de vue nos voitures. bientôt nous les joignons et, laissant nos montures achever leur route sous la conduite du tcharvadar, nous partons au galop vers Askâbad, où nous arrivons à dix heures et demie : cinq farsaks (30 kilomètres).
Notre chevauchée de quinze cents kilomètres à travers Perse et Khoraçan est un fait accompli.
Notre "via dolorosa" est close."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Ven 19 Sep - 8:31

La semaine prochaine en compagnie du hussard PONTAVES en 1888, nous rejoindrons Mary (Merv) où nous trouverons Alexandra TOLSTOY ... et on essaiera de les suivre de conserve jusqu'à Samarcande ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 5:05

"Le chef-lieu de la Transcaspienne : - j'ai nommé Askâbad, ne possédant pas encore d'hôtel, le colonel Levachow, chef d'état-major du général Komarow, prévenu de notre arrivée par notre express de Bash-Guirt, a bien voulu donner des ordres pour qu'on mit à notre disposition un pavillon appartenant à un officier actuellement n congé..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 5:14

Visitez Askâbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 5:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 5:58

Le cheval "Téké" (chèvre) est le symbole du pays indépendant :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 6:01

Le cheval
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 6:02

Le cheval AKHAL-TEKE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 6:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 6:19

Henri MOSER écrivit vers 1885 :

"Peut-être n'Est-ce pas tant la race du ccheval turcoman qui en fait la supériorité que le travail qu'on en exige.

L'alamane (razzia à main armée) a créé les chevaux tékés et développé leurs qualités merveilleuses;...N'étant jamais battu , cet animal est d'u caractère remarquablement doux avec les hommes, quoique féroce avec ses semblables... il est inutile de s'interposer si le propriétaire n'est pas présent ; celui-ci, en revanche, avec son simple : Dour ! Dour ! (tranquille) parvient souvent à apaiser son coursier, tandis qu'un étranger y risquerait ses os...

Si le Téké est sale, vêtu de haillons sordides, s'il ne déploie même pas de luxe dans ses armes, son cheval et sa femme donnent l'idée de son aisance ; les harnais et les brides sont plaqués d'argent, tout comme sa femme est couverte de bijoux précieux, fruit des alamanes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 7:54

"Le proverbe turcoman dit : "On clouerait plus facilement chaque grain de sable du désert que de fixerble Turcmène", et : "Le Turcmène à cheval ne connait pas son père."

Sauvage, indomptable, puissamment aidé par son rapide coursier, il est devenu, grâce à la lâcheté de ses voisins, le brigand redouté qui, pendant de longues années, portait la terreur sur son passage.

L'alamane était le but de son existence, le seul moyen d'acquérir la réputation et la fortune ; l'alamanetchik, qui ailleurs s'appellerait voleur de grand chemin, loin d'être méprisé, était chanté par les poëtes comme un preux chevalier. cette chasse à l'homme, dirigée contre une tribu ennemie, procurait au vainqueur des bestiaux et des prisonniers produisant une rançon considérable. de leurs incursions en pays infidèles comme la Perse, les alamanetchiks ramenaient des troupeaux de kizilbaches (termes de mépris donné aux Persans) qui alimentaient les marchés d'esclaves de l'Asie centrale."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 8:07

...

"Si, jusqu'à la conquête de Khiva, l'alamane et la vente des esclaves produisaient la richesse dans les aouls, l'année 1873 mit fin à cet état de choses ; ne pouvant plus vendre leurs prisonniers, les Tékés se contentaient de les maltraiter pour obtenir une forte rançon.

Depuis l'occupation de l'Akhal par la Russie, la population paisible et laborieuse du Khorassan est débarrassée de ce fléau.

La prospérité renaitra dans ces belles contrées, et quand les Saryks et les Salors seront définitivement soumis au Tzar, la mission de la Russie sera terminée. de l'Afghanistan jusqu'aux limites de la Sibérie, l'ordre et la tranquillité règneront, après des siècles de luttes, et l'Asie centrale redeviendra, sous l'égide d'un gouvernement fort, ce qu'elle fut jadis, un des pas les plus privilégiés du globe."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 8:17

A propos du TURKMENISTAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 8:21

Saparmyrat Nyýazow était le premier secrétaire du parti communiste de la république socialiste soviétique du Turkménistan entre 1985 et 1991, puis président du Turkménistan jusqu'à sa mort en décembre 2006.

Un très important culte de sa personnalité est encore en place, on trouve son visage presque partout dans le pays, des billets de banque jusqu'aux bouteilles de vodka. Il est rebaptisé Türkmenbaşy (ou en français le « père de tous les Turkmènes »). La fête nationale correspond à l'anniversaire du président, le 19 février.

Une statue de Nyýazow d'une hauteur de 12 m, dorée à l'or fin, juchée sur une arche de 75 m de hauteur, l'Arche de la Neutralité, tourne sur elle-même dans la capitale Achgabat de manière à ce que son visage soit toujours tourné vers le soleil2.

En janvier 2010, le nouveau président Berdimoukhamedov a annoncé le démontage imminent de la statue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 8:31

Remarquer en fond de perspective, de la statue du dictateur, les 10 chevaux représentant les dix premières années d'"indépendance" de la tutelle de la "Russie" après le "démantèlement" de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, URSS !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 9:52

Le Turkménistan fait partie de l'Asie Centrale autrefois appelée TURKESTAN...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    Lun 22 Sep - 10:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexandra TOLSTOY, 4 amazones et la Route de la Soie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» la route de la soie
» Actu: De la Suisse à Hongkong, l'autre route de la soie
» T5 à rallonge
» Mise en route d'un aqua 220L
» Mise en route de mon aquarium 300 litres Cayman 110 Scenic : Cichlides Malawi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ama - Zone :: Bienvenue :: Hors Fourches-
Sauter vers: