AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rachel DORANGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 19:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2374
Age : 36
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 19:51

Elle avait eu une sacré couverture médiatique finalement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 20:07

Oui, extraordinaire ! Avec les pages de une des plus grands quotidiens très souvent.

et jusqu'en 1965 où la presse américaine lui consacrait de nombreux articles ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 5:20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2374
Age : 36
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 10:33

incrédible!
Et comment a-t-elle pu ensuite tomber à ce point dans l'oubli?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 10:43

Il n'y avait pas Internet en 1965 ... et même pas d'E.N.E ni centre de documentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 10:55

13e jour ; Dimanche 11 septembre

"... Le dimanche, me voici en selle pour Anvers.

Il fait un temps épouvantable. Cela n'a pas empêché les Bruxellois de me faire fête.

J'ai plaisir à retrouver deux françaises, partant pour la chasse, avec qui je bavarde un peu. Un monsieur, banquier de Bruxelles, me fait, en auto, quelques kilomètres de conduite. Il me conseille, chemin faisant, de « boxer » les malappris et les importuns...

Et avec ça ?... Comme si je l'avais exactement prévu, je suis à Malines, à midi, pour entendre le carillon merveilleux.

Arrêt encore à la caserne. Le commandant de l'artillerie m'a priée de déjeuner au mess. La chair est excellente. Mais ce qu'il peut y avoir des mouches, dans un mess de cavalerie, à Malines !

Mon voyage aura vraiment en Belgique, quelque chose de triomphal – faites crédit à ma modestie ! - Je ne peux aller sans escorte ; Un sous-officier me fait sortir de la ville. Mais c'est pour me laisser en compagnie d'un officier de réserve qui s'en va, à cheval, vers Anvers et m'invite, chez lui, à un vin d'honneur. Avec la pluie qui tombe, ce vin sera largement arrosé.

Le Huppé a des folies plein la tête. Il n'y a pas moyen de le freiner. Sans doute trouvera-t-il que les kilomètres s'allongent. Il les couvre à toute allure.

Enfin Anvers ! Je m'étonne d'être arrêtée sur ma route par une affluence insolite et d'être obligée de faire halte. Pardon, je suis modeste ! C'est dans une course cycliste : je marche à contre sens, sur le trottoir cyclable ;

et tout s'explique encore naturellement chez les cavaliers. Les soldats se disputent le plaisir de soigner ce brave Le Huppé qui était vraiment fait pour l'incorporation..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olmila
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 409
Age : 40
Localisation : Quesques 62
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 18:03

Je découvre ce post que j'ai dévorré !
Bravo pour la recherche, c'est très interressant !
Félicitation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 18:11

Merci !

Courage, encore deux mois de raids avant le retour à Paris, le 21 novembre 1927...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 18:13

14e jour, Lundi 12 septembre

Le lendemain matin est pris par une visite au Consul de France : diverses démarches et, sous la pluie – mais j'y suis habituée – une brève course dans la ville.

Il y a aussi un porto d'adieu que la garnison m'offre à la citadelle.

Enfin, je pars. Je n'irai pas plus loin que l'école de cavalerie de Braaschaet où je déjeune à 2 heures servie à table par de jeunes officiers.

Ce sera une journée de camp. Le pauvre Le Huppé à qui l'on veut faire sa toilette en plein air s'enrhumera, hélas ! Mais par ailleurs, il sera si bien soigné, que je pardonne cette influence.

Pour le reste, les idées noires que je peux avoir seront chassées par les joies de la kermesse qui se déchaîne tout près de l'hôtel où j'ai élu domicile.

Puis demain je serai loin. Je serai en Hollande, en pays inconnu.

Je sens fort bien que j'ai léché le beurre de ma tartine. Maintenant, il va falloir mordre dans le pain noir. Tant mieux, au fond !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Lun 25 Juin - 18:33

Le pauvre Le Huppé à qui l'on veut faire sa toilette en plein air s'enrhumera, hélas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mar 26 Juin - 10:55

AU PAYS DES CANAUX ET DE LA PLUIE

Mardi 13 septembre

"... Le mardi 13 septembre, je pars de Brasschaet, escortée par un officier de l'Ecole de cavalerie.

Nul incident jusqu'à la frontière, sinon dans un petit trou, la remise en état de la ferrure de Le Huppé.

Nous sommes en pleines Flandres. Personne n'entend le français. Nous allons aussi parmi les prairies dans lesquelles paissent les chevaux. Le Huppé n'accepte pas davantage de voir ses frères pétarader en liberté, dans un enclos, que de rencontrer des vaches attelées traînant leurs chars, lentement, sur la route.

Je n'oublierai jamais le douanier qui me reçut à la frontière. C'était un petit vieux coiffé d'un chapeau de paille d'invraisemblables couleurs. L'arrivée de cette amazone le plonge dans la stupéfaction la plus complète.

On parlemente. Et bientôt arrivent des paysannes à bicyclette pour contempler l'oiseau rare.

J'ai été annoncée par la presse, mais à cause de mon nom un amusant quiproquo se produit. On me donne du « comtesse » à pleine bouche. Et cette question m'est posée : « Êtes-vous alliée à la famille royale belge ? » je trouve cela si drôle que je réplique tout de go : « Non, non, je suis simplement la cousine de la reine de Hollande ».

Un policeman, en vélo, m'accompagnera, avec le plus grand respect, jusqu'à Rozendal où je dois voir le commissaire de police. On veut en effet m'enlever mon revolver et jusqu'à un petit canif fétiche, incapable de couper la ficelle. Les commissaires sont heureusement bons enfants. Durant mon déjeuner, je recevrai mon arme, déchargée et soigneusement empaquetée, ainsi qu'une autorisation de la transiter en Hollande, sans la déficeler.

A 2 heures, après déjeuner, en route pour Willemstadt, où j'aurai encore la désagréable sensation – il faudra bien que je m'y habitue par la suite – de ne pas entendre prononcer un mot de français. Je me fais comprendre comme je le peux.

Le Huppé qui s'est enrhumé au départ de Belgique souffre de la gorge et me voici muée tout d'abord en vétérinaire. Mais quelle mauvaise nuit !..."

(A suivre) J. de LASCOUMETTES (Copyright by Lascoumettes. )
J. DE LASCOUMETTES, Ève, n°384, Dimanche 5 février 1928 , p11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mar 26 Juin - 10:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mar 26 Juin - 11:32



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mar 26 Juin - 11:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mar 26 Juin - 21:31

Mercredi 14 novembre

"... L'étape du mercredi 14 septembre était pittoresque. Nous devions emprunter trois bacs, dont le premier à vapeur. Celui-ci, tout de suite à la sortie de Willemstadt.

Ah ! Ce ne fut pas une petite affaire que de persuader Le Huppé ! Il ne voulait d'abord rien savoir pour tremper ses pieds dans l'eau. Une fois embarqué, à côté d'une auto, et parmi une multitude de boites à lait, la mer étant assez démontée, le petit cheval ne dissimulait pas son impatience et sa nervosité.

Au débarquement, mêmes difficultés encore accrues du fait que personne ne voulait m'aider à remonter à cheval.

Je mimai de mon mieux l'aide que j'attendais.

Certains me regardaient avec effarement, d'autres riaient, les plus malins, s'approchant, tenaient les rênes de mon cheval … Mais quelle drôle de tête faisait le bonhomme, sur la main duquel je posai ma botte pour sauter en selle !...

Enfin, je déjeune dans un faubourg de Rotterdam, ayant installé Le Huppé chez un loueur de voitures. Je fis vinaigre, d'ailleurs, car il y a encore un bac à prendre, tout Rotterdam à traverser et je veux être à La Haye, le soir.

Mais quel curieux paysage que celui qui s'offre à moi en cette fin d'étape ! Partout de l'eau ! Imaginez, à gauche, un large canal, longé de chemins de halage et de pistes cyclables; à droite de la route, un moins large canal sur lequel sont jetés des ponts donnant accès à de proprettes petites maisons, qui semblent accroupies dans la déclivité. Mais toutes ont des jardins et des fleurs. C'est coquet, c'est gentil et c'est pourtant triste.

Ce l'est d'autant plus pour moi, que la pluie tombe sans ménagement …

Là, vraiment, ma peine a grandi. Plus je m'éloignais de Paris, de mes amis, de ma quiétude, plus les difficultés s'offraient. J'étais trempée jusqu'aux os et grelottante. Le Huppé ruisselait.

Ah ! Comme à cet instant je regrettais la tiédeur de mon appartement ! Mais il n'eût servi à rien de désespérer !

Nous traversâmes Delft sous des regards curieux, sans aménité. Vivement La Haye !

Mais à Gravenhague avant d'entrer dans la ville, voilà que quelques petits garçons m'escortent de la manière dont je n'eusse pas aimé être escortée, des gosses qui devaient être des titis du Nord, avec moins de fantaisies que les nôtres, agaçant Le Huppé, m'entourant d'une agaçante raillerie. Enfin ! …

L'eau qui ruisselait sur mon visage empêchait heureusement que l'on me vit ravaler les larmes que je versais.

La Haye ! J'avais ici des recommandation. On m'attendait. Je n'eus pas le courage d'aller chez ces bons hôtes.

Un docteur et sa femme qui avaient appris par les journaux mon équipée, me rencontrant dans la rue, eurent la gentillesse de s'occuper de moi. Ils me conduisirent au Grand Hôtel Central.

Puis je m'en vais dîner solitaire. J'ai mis une robe rose, mais j'ai le cœur gros.

Enfin, me voici dans à ma troisième capitale ! Je suis partie depuis quinze jours. Nous avons couvert près de 700 kilomètres..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mar 26 Juin - 21:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mer 27 Juin - 15:41

Jeudi 15 septembre

"... Le lendemain, jeudi 15 septembre, j'accordais à Le Huppé un repos mérité. Moi-même j'avais besoin de calmer mes nerfs et de chercher enfin des visages amis.
D'ailleurs, comme je me réveillais, je recevais la visite de M. Van Mastenbroek, un des meilleurs peintres hollandais et de sa fille. Un ami de Paris m'avait recommandé à eux. Ce fut, à la chaleur de leur bienvenue, mon premier réconfort.

Cet excellent homme m'accompagna à la Légation de France. J'y arrivai, du reste, dans un costume surprenant, vêtue de ma fatidique robe rose – ô dérision ! - et chaussée de mes bottes de cheval.

Le ministre de France m'accueillit avec une cordiale courtoisie. Dans son hôtel, je me retrouvai chez nous Par lui, bien des difficultés devaient être aplanies. Et cela, peut-être d'autant plus aisément que le Prince Consort qui avait déjeuné à une table voisine de la mienne, mais à qui je n'avais pas voulu être présentée – les grands m'intimident ! - fut vite mis au courant de l'affaire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanes30
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 1725
Age : 34
Localisation : Alès 30
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mer 27 Juin - 16:03

Merci beaucoup pour ce post fleur Je le découvre avec un peu de retard, mais c'est passionnant !

C'est amusant car quelque soit l'époque, les problèmes de l'amazone sont toujours les mêmes Laughing Je pars souvent seule en extérieur en amazone et à chaque fois je me dis : "si je descend, c'est cuit... faudra que je rentre à pied"
les petits bobos, le matos qui lâche, la culotte de cheval sous la jupe...

Par contre en regardant les photos, je me dis que les chevaux devaient pas être bien gras à l'époque... Il est maigrichon Le Huppé.

Vivement la suite ! et la biographie titine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mer 27 Juin - 16:14

Bienvenue au club Dorange.

A propos de biographie, si quelqu'un résidait dans la Principauté de Monaco, ou dans la Alpes Maritimes, j'aurais une mission discrète à confier ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Mer 27 Juin - 20:26

Vendredi 16 septembre

"... Le 16 septembre, au départ de La Haye, le ciel me fut clément. Un soleil splendide brillait.

Je m'en allai, aimablement escortée durant 8 kilomètres par Mlle van Mastenbroek et jusqu'à Leyden par un piqueur d'un manège de La Haye.

Et j'atteignis enfin Utrecht, où j'ai tant vu de cyclistes que je ne me souviens pas avoir rencontré de piétons..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 28 Juin - 8:23

Samedi 17 septembre

"... Départ d'Utrecht à 8 heures du matin, le 17.

A 11 heures, je touche Doorn.

Vous ne voudriez pas que je ne m'arrête pas dans cette ville historique ! Je déjeune et je visite le château.

Mais quand je veux reprendre Le Huppé pour poursuivre ma marche, je trouve un petit cheval triste et qui rechigne à marcher. Jugez de mon affolement ! Ce sont les premiers symptômes d'une sensibilité du dos due au durcissement de l'équipement sous l'action de la pluie. Et ça ne fait que commencer.

D'ailleurs, la pluie, l'odieuse pluie, reprendra dès mon départ et m'accompagnera jusqu'à Arnhem, où je suis reçue de façon charmante par l'agent consulaire. L'armée elle-même me fera bon accueil. Un groupe d'officiers revenant de manœuvres me fête.

Le Huppé couche dans un manège offert par la Société Hippique, et moi dans la famille d'un de ces officiers. C'est la première fois depuis ma sortie de Belgique, si j'en excepte La Haye, que j'aurai du plaisir à m'arrêter.

Cette étape avait été de 66 kilomètres..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 28 Juin - 8:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 28 Juin - 14:34

Dimanche 18 septembre

"... Le lendemain matin, dimanche, un orage épouvantable s'abat sur la ville. Je ne pars qu'après déjeuner. Et je m'arrête à Zutphen.

Avant la ville, à l'entrée d'un grand pont, je suis accueillie par des gendarmes qui avaient reçu l'ordre de veiller à ma sécurité. Je couche à la caserne de la gendarmerie.

Le Huppé dans l'écurie commune, moi dans la chambre et le lit où avait dormi quelque temps avant, une brillante camarade, la cavalière suédoise qui avait réalisé le voyage Copenhague-Paris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 28 Juin - 17:50

* LINDE KLINCKOWSTRÖM :"une brillante camarade, la cavalière suédoise qui avait réalisé le voyage Copenhague-Paris."

L'hebdomadaire féminin EVE avait donné la parole à la cavalière suédoise arrivée à Paris le 26 novembre 1926.

(Son histoire est bien connue en Suède où l'on trouve ses livres facilement dans les bibliothèques municipales).

A CHEVAL DE STOCKHOLM A PARIS
Mes impressions de voyage par Luide KLINCHOWSTROM
EVE, supplément féminin hebdomadaire i llustré du Lyon Républicain
7e année, n°325, Nouvelle série, Dimanche 19 décembre 1926.

Une jeune fille de vingt-quatre ans est allée de Stockholm à Paris, à cheval. Cet exploit nécessite des qualités morales et une endurance physique dont bien des hommes seraient fiers. Il nous a paru intéressant de demander à Mlle Klinchowstrom ses impressions de voyage. Voici ce qu’elle a écrit, pour les lectrices d’Eve.
Les raisons de mon voyage sont toutes simples. Depuis des temps, ma sœur m’avait conviée à la venir voir à Paris, où elle est installée avec son mari, le peintre suédois de Dardel. Or, j’avais toujours différé ce déplacement pour ne pas abandonner mon cheval.
Comment y aurais-je pu consentit ?
C’est moi qui l’ai élevé : il est depuis plus de cinq années mon compagnon de toutes les heures. Avec lui, j’ai accompli déjà tant et tant de belles promenades.
Et puis n’est-ce point grâce à lui que je me suis fait en Suède ma belle réputation de valeureuse cavalière …
Certes, je sais monter à cheval depuis l’âge de six ans, époque à laquelle ma sœur et moi nous disputions l’unique poney que nous avaient offert nos parents, je n’ai guère passé de jour sans me livrer à mon sport favori. Mais si j’ai gagné plusieurs prix en montant en course, n’est-ce pas pour une bonne part, aux qualités de mon cheval que je dois ces succès ?
Vous comprenez pourquoi, très désireuse de voir ma sœur sans quitter mon compagnon, je résolus de partir avec lui …
Je ne regrette pas mon entreprise.
Durant vingt-huit jours, sur les deux mois que dura notre randonnée, nous avons librement parcouru les routes d’Allemagne, de Hollande, de Belgique, de France, accomplissant parfois des étapes de 90 kilomètres, ivres de grand air et de lumière…
Partout j’ai rencontré des gens charmant empressés de me rendre service, à m’aider.
Partout, mais surtout en France … C’est ainsi que je garde un souvenir très reconnaissant à un certain directeur de brasserie de Valenciennes qui accueillit mon cheval comme un invité de marque, le fit soigner, nourrir, coucher sans accepter le moindre dédommagement.
Et les bons souvenirs atténuent ceux qui sont moins agréables, comme par exemple, cette manifestation de curiosité presque hostile de gamins de la rue, dans une ville de Hollande et aussi la mauvaise nuit passée à la frontière belge et hollandaise, auprès de mon cheval, dans une écurie où les rats trottaient sur une paille douteuse, et enfin, et surtout, le malaise de mon pauvre cheval sur le bateau…
Quand je pense qu’il faudra reprendre ce maudit navire pour rentrer en Suède…
J’ai heureusement, le temps d’y songer, car je ne compte pas repartir avant le mois de mars. D’ici là, mon cheval fera la connaissance de toutes les allées de votre beau Bois de Boulogne où nous nous promenons chaque jour, quelque temps qu’il fasse,, et aussi, sans doute, d’autres routes de France…
Puisque vous m’avez demandé de vous conter ici mes impressions de voyage, je ne puis vous taire quels merveilleu x souvenir me reste d’avoir pu assister aux fêtes splendides du mariage du prince de Brabant à Bruxelles.
Je voudrais pouvoir vous décrire par le menu, ce que je vis, ce que je ressentis.
Mais je ne suis pas, quoi qu’on en ait dit journaliste. Si l’on m’a parée d’un titre qui appartient à ma sœur, c’était, je l’avoue bien humblement, pour me permettre d’assister à la cérémonie nuptiale ; qu’on me pardonne de m’être prêtée à cette innocente manœuvre.
Je n’écris pas, je dessine seulement …
Luide KLINCHOWSTROM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rachel DORANGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rachel DORANGE
» Rachel DORANGE, raid équestre Paris-Rome 1935.
» Rachel DORANGE, 2e Raid Hippique féminin Paris-Cannes
» Rachel DORANGE, Paris-Barcelone 1929
» Rachel DORANGE et les Paris-Cannes féminins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ama - Zone :: Ama- Zones :: Parlons Chiffons-
Sauter vers: