AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rachel DORANGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 21 Juin - 11:20

suite du feuilleton :
4e jour, Vendredi 2 septembre
"... Vendredi, 2 septembre.

- Il était touchant, le vieux photographe qui attendait mon départ. Peu habitué sans doute, à prendre des chevaux, il me fait longuement poser sur toutes les faces.

Enfin, je pars. Une charmante jeune fille de Vervins s'offre à m'accompagner à bicyclette. Je ne saurais refuser, car les longues heures de solitude sur la route n'ont rien de particulièrement plaisant. Bavardant d'ailleurs, nous nous trompons de chemin.

A La Bouteille – c'est comme je vous le dis – nous oublions de prendre Le Chaudron. Ma compagne va aux renseignements. Mais Le Huppé, qui a pris goût à la bicyclette, veut la suivre à tout prix. Le pauvre petit recevra de ce fait une correction à la cravache et à l'éperon.

Nous arrivons pourtant à Hirson à 11 heures. Et je déjeune avec ma jeune amie.
La journée avait bien commencé.

L'après-midi sera tout autre. Le Huppé à qui décidément le voyage réussit, se montrera d'une nervosité extrême.

Nous sommes repartis d'Hirson à 14h30. Quelques kilomètres calmes, puis le petit cheval se met à se démener de la façon la plus fatigante pour moi et il fait si bien des siennes que le colis placé à l'arrière de ma selle – et qui renferme mes robes – se détache et roule sur le sol. Une brave paysanne accompagnée de petits enfants aperçoit le paquet, le ramasse et me l'apporte.

Mais Le Huppé n'est pas d'un abord encourageant. Les gosses s'en vont dans le pré voisin. Leur mère, qui voudrait bien m'aider, n'ose approcher. Je descends donc. A nous deux, nous arrimons tant bien que mal le colis fugitif. Mais après, je suis bien avancée ! Personne pour m'aider à remonter à cheval. Nul banc, nulle borne, rien qui puisse m'être de quelque utilité.

Je dois donc refaire 400 mètres en arrière, jusqu'au petit village que je venais de dépasser, où l'on me prête une chaise. Et je repars. Pas pour longtemps, hélas !

J'ai à peine fait un kilomètre que des boucles de ma selle cassent. Mon bagage est de nouveau mal en point. Re-pied à terre.

Cette fois, un paysan vient à mon aide. J'attache Le Huppé à un arbre, par la bride. Il en profite pour paître quelque peu. Mais soudain il veut lever la tête, le cuir de la bride ne glisse pas sur l'écorce de l'arbre. Le petit cheval s'effraie de cette résistance, tire au renard et casse la bride. Non seulement la bride, mais encore la gourmette.

Le bonhomme qui a vu ma peine, rafistole de son mieux tout ce qu'il peut, avec de la ficelle et du fil de fer. Les dix-huit derniers kilomètres de l'étape seront accomplis au pas, en dépit de Le Huppé qui voudrait galoper dans la forêt et hennit à tous les échos. Mais plus rien de mon équipage n'est assez solide maintenant pour que j'autorise les fantaisies de M. Le Huppé.

Il m'en voudra. Durant les huit derniers kilomètres, il se mettra la plupart du temps au passage. Je suis brisée.

Il est 9 heures quand nous atteignons la jolie petite ville de Rocroi, par un très long chemin. Un seul hôtel : je n'ai pas le choix. Le Huppé couchera, à mon grand désespoir, dans une grange encombrée de tessons de bouteilles. Le temps de le panser : il est 10 heures.

Des gens sont venus curieusement me voir en palefrenier. Un jeune homme, employé des postes, tout heureux de l'aubaine, vient m'annoncer que j'ai du courrier en souffrance. Ah ! Le secret professionnel !...

Je demande un lit, en hâte. C'est dans mon lit, ce soir, que je dînerai.

Nous voici, après quatre jours, à 236 kilomètres de Paris. Mon Dieu ! Pourvu que j'arrive à Spa !..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cita
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 1009
Localisation : Mériel 95
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 21 Juin - 15:44

Vivement la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 21 Juin - 18:42

5e jour, Samedi 3 septembre

"... Samedi 3 septembre.

- Rocroi est tout à fait amusant, avec sa petite place et sa fontaine où les animaux viennent boire, où les ménagères viennent chercher l'eau de leur ménage. Ce n'est pas le progrès et c'est pour cela, peut-être que c'est gentil.

Dès mon réveil, il faut, Le Huppé ayant mangé son avoine, que je m'occupe du harnachement. Je trouve un sellier qui réparera tout. Il n'y a que la gourmette qui continuera d'avoir quelques chainons rassemblés par un fil de fer.

Enfin, à 10 heures, je suis prête à partir. Mais tout Rocroi, à cause de ce départ tardif, est rassemblé devant l'hôtel et, à la demande de l'hôtelier, pour que chacun en ait selon son désir, je suis obligée de faire le tour de la place à cheval. Il me semble que je fais la parade pour un cirque.

Dix-huit kilomètres nous séparent de Fumay où j'ai résolu de déjeuner. Ce sera une délicieuse promenade, dans la forêt ombreuse, sur des routes souples à souhait … et sur un Le Huppé calme !

Par exemple, autant Rocroi a été accueillant et aimable, autant Fumay me paraît renfrogné.

Je ne trouve qu'un boucher du pays pour recevoir Le Huppé. Pour moi, pas d'hôtel. J'achète un bifteck chez l'hôte du petit cheval qui me conseille d'aller le faire cuire au café de la douane. J'y cours. Hélas ! La cheminée est tombée. Ou, pour mieux dire, elle est en réparation. La cuisson aura donc lieu chez des voisins.

Mais quand je reviens, avec mon manger à la table du café sur laquelle j'ai laissé quelques objets, j'y vois, installé en face de moi, un brave ouvrier belge qui déjeune. Nous faisons rapidement connaissance. Sachant ce que je fais, et sans doute, plein d'admiration, il veut à tout prix m'offrir son repas. J'ai un mal de chien à le faire renoncer à ce projet. Et, pour le dédommager je lui offre un verre de fine Napoléon – la fine Napoléon que j'ai emportée de Paris dans un petit bidon d'aluminium, pour les grandes occasions.

Je vais bientôt atteindre Givet, quand je croise un étrange cortège. Une dame aux gros souliers plats, une mandoline en bandoulière, pousse une voiture d'enfant sur laquelle est entassé un matériel de campement. Je saurai quelques minutes plus tard qu'il s'agit d'une Anglaise qui fait le tour du monde à pied, en jouant de son instrument. Bonne chance ! Je n'en veux pas faire autant !

A 17 heures, je suis à Givet. Cinq gosses n'ont pas voulu me quitter. Nous prenons ensemble une citronnade. Il fait si chaud. Mon premier soin est ensuite d'aller chez le maréchal-ferrant, faire faire les pieds de Le Huppé. Le brave homme en ferait son affaire, mais je n'accepte pas. J'ai trop souffert, en passant par Rocroi, de voir, chez le forgeron, une jument recevoir des coups de pieds du maréchal. Je veux moi-même tenir les pieds de mon petit cheval.

Cela nous mène à la nuit. Il faut s'éclairer aux bougies dans l'écurie que l'on me donne. Il faut aussi aller chercher dans la ville du foin et de l'avoine. L'aubergiste n'a pas cela.

Tandis que je fais la toilette du petit cheval, on vient m'avertir que le bureau des douanes, qui est à quelques kilomètres, ferme à 7 heures. Or, je veux filer le lendemain matin de bonne heure.

Immédiatement, me voilà partie, telle que je suis, en culotte et chemisette. J'arrive à 7 heures moins cinq. Le personnel, très aimable, abrège les formalités et j'obtiens vivement mon passavant pour le revolver, le harnachement, etc.
Il ne m'en coûte que 23 francs.

Je dîne et je me couche.
Demain matin, je franchirai la frontière belge.
Oui … j'arriverai jusqu'à Spa.

Mais, comme, aux portes de Belgique, la Porte Dauphine paraît loin ! Voici 276 kilomètres couverts en cinq jours. En avant ! Tout va bien !..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uranie
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 1493
Age : 37
Localisation : Cheverny ( 41 )
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Jeu 21 Juin - 19:00

Quel bonheur de lire tout ceci

Combien de temps pour regrouper toutes ces infos ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 9:12

Uranie a écrit:
Quel bonheur de lire tout ceci

Combien de temps pour regrouper toutes ces infos ??

Ma première rencontre avec Rachel DORANGE date de 2003, (centre de documentation ENE Saumur) mais c'est surtout l'an dernier que j'ai pu intensifier les recherches à partir de Fontenay-sur-Eure, son village natal près de Chartres dans l'Eure-et-Loir ...

Que de surprises ensuite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 9:15

LA BELLE SEMAINE BELGE

6e jour, Dimanche 4 septembre
"... Le dimanche 4 septembre, je pénétrai en Belgique ; je devais en sortir le lundi matin, 12, ayant couvert le parcours Givet, Spa, Liège, Louvain, Bruxelles, Malines et Anvers, soit 300 kilomètres, et je garderai de cette traversée un souvenir exquis.
Donc, le 4, ayant donné à Le Huppé pour son déjeuner, l'eau de mon broc – on n'ouvre l'eau, à Givet, qu'à 6h30 – je franchis à 7 heures la frontière, en route pour Dinant. C'est sur ce chemin que j'ai eu peur pour la première fois …"

(A suivre) J. de Lascoumettes
(Copyright by Lascoumettes)
J. DE LASCOUMETTES, Ève, n°379, Dimanche 1er janvier 1928 , p5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2374
Age : 36
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 10:46

tu as une publication de prévu sur le sujet? Cela le mériterait vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 11:02

A erosml,

Oui, et elle le souhaitait. Je prépare la biographie de l'amazone vagabonde mais j'ai aussi découvert ses autres vies que j'ai présentées au dernier equimeeting à Saumur.

Il me manque les années 70 ! Une rumeur m'oblige à vérifier.

Elle a terminé sa vie à l'Hopital Charles FOIX à Ivry-sur-Seine puis, son corps n'ayant pas été réclamé, elle a été enterrée au cimetière de Thiais où j'ai retrouvé sa tombe oubliée.

La question centrale est : "Pourquoi a-t-elle été oubliée, après avoir connu la gloire ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2374
Age : 36
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 11:05

j'espère que tu pourras trouver des réponses, c'est vraiment un jeu de pistes passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 11:09

et même très émouvant ... quand je restitue à ses neveux et nièces l'histoire de leur tante prodigue, mythique, occultée par leurs parents, frères ou soeurs de Rachel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 12:28

suite du feuilleton :

"... La route est enserrée en effet entre la Meuse et la voie ferrée. Or, le bruit des trains et la fumée des locomotives déplaisent à « Le Huppé » qui s'effraye et, par deux fois, je frise un bain involontaire dans le fleuve.

Un marinier qui, avec ses quatre chevaux et ses deux mules, remorque trois péniches, voit mon embarras et s'offre de m'aider. Que peut-il ? Toutefois, nous bavardons et, le petit cheval, à côté des attelages marins, retrouve un peu de calme.

A Dinant, l'amazone de Paris-Berlin est couverte de fleurs. Enthousiasme et cordialité. Les Belges sont les méridionaux du Nord !

Je m'étais proposé de pousser jusqu'à Maffles. Mais cinq kilomètres avant d'atteindre mon but, j'arrête. J'ai éprouvé le contrecoup de la dureté des pavés du Nord et je suis blessée assez douloureusement. A Barvaux, une ferme m'apparaît accueillante ; j’y élis domicile.

Tout le monde se repose en ce dimanche.

Ayant fait le pansage du petit cheval et mes pansements, je viens me mêler aux paysans qui devisent sur un banc.

On a annoncé mon arrivée : voici le bourgmestre.

Je devais dîner dans la ferme. Je me trouve à l'extrémité d'une grande table sur laquelle on a mis une petite nappe ; à l'autre extrémité, le père et le fils mangent, tandis que les femmes, assises dans un coin, attendent. Il y a pourtant place pour tout le monde ! Et je suis fort étonnée quand, les hommes ayant terminé, elles viennent prendre leur tour. Il paraît que c'est la coutume..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Ven 22 Juin - 21:39

A Dinant, l'amazone de Paris-Berlin est couverte de fleurs. Enthousiasme et cordialité. Les Belges sont les méridionaux du Nord !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Sam 23 Juin - 7:20

7e jour, Lundi 5 septembre
"... L'admirable route qui me mène, le lendemain, jusqu'à Xhoris où je déjeune chez trois vieilles filles charmantes, mais que mon équipée déconcerte !...

Mais c'est aussi à Xhoris que la pluie dont je devrai tant souffrir par la suite, se montrera pour la première fois. Elle ne me lâchera pas jusqu'à Spa.

De cette ville on a dépêché à ma rencontre deux policiers qui, s'étant assurés de l'identité de "Mlle Paris-Berlin", repartiront aussitôt avertir de mon arrivée. Le Huppé est logé dans un box d'où l'on a délogé un cheval de courses.

J'ai à peine le temps de faire sa toilette qu'on s'empare de moi.

Porto d'honneur à l'Automobile-Club. Je suis tellement mouillée que je mets mon fauteuil en piteux état.

Enfin seule ! Je cours à l'hôtel m'habiller comme tout le monde.

Pan ! Nouvelle réception. Fleurs et discours du bourgmestre, baron de Crawlez. On me remet l'insigne de l'A.-C. De Spa. On veut m'entraîner au Casino. .

J'y ferai un tour après le dîner, mais je ne jouerai pas. Mon voyage coûte décidément plus cher que je ne le prévoyais. Mon prochain ravitaillement en … espèces est assez lointain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Sam 23 Juin - 7:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Sam 23 Juin - 9:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Sam 23 Juin - 9:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3454
Age : 55
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Sam 23 Juin - 14:13

Ce récit est fabuleux. Merci infiniment de nous le faire partager. Je vais guetter attentivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Sam 23 Juin - 19:04

8e jour, Mardi 6 septembre

"... J'ai couvert environ 400 kilomètres. Je m'octroie un jour de repos. Il sera bien employé.

Je suis à nouveau l'hôtesse de l'Automobile-Club. Malheureusement on n'est que treize. On invite précipitamment le directeur du théâtre, dont la présence empêchera le malheur de fondre sur nous.

Puis c'est l'hippodrome admirable où je vais voir galoper d'autres chevaux que Le Huppé.

Il n'est pourtant pas oublié. Avant dîner, je descends le panser. Je suis en petite tenue de travail, pantoufles, pyjama, imperméable. Je n'aurais jamais cru que je pouvais être une bête aussi curieuse.

Le soir, redîner officiel. Le champagne, depuis deux jours coule à flot. Pourrai-je repartir ?

Je me remets de mes émotions au dernier acte de Rêve de Valse, où une danseuse de trop belle proportion me plonge dans la joie...."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 8:04

9e jour, Mercredi 7 septembre

"... Le lendemain, ce sera une courte étape jusqu'à Liège.

Petits détails : Le Huppé a un profond mépris pour les vaches qui trainent des chariots et le leur fait bien voir, à mon grand dam.

Après un bref arrêt à Beaufays où nous mangeons deux œufs et trois litres d'avoine, et où je m'aperçois que le petit cheval a une crevasse douloureuse, nous atteignons Liège.

Des officiers étaient venus au-devant de moi. Le Huppé couchera dans le quartier du 1er Lanciers. Le voici enfin avec d'autres chevaux, à qui il va pouvoir raconter des histoires !

La famille d'un officier m'accueille. Mais, le soir - eux ne sont pas fatigués ! - il me faut m'habiller pour aller au dancing.

Et comme il pleut à torrents, je donnerai le curieux spectacle d'une femme en toilette de bal, chaussée de bottes de cheval ! Mes souliers du soir, un des officiers de ma suite – car j'aurai toujours une suite dans ce délicieux pays – les a mis dans la poche de son trench-coat..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2374
Age : 36
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 13:12

j'imagine assez bien la tenue en effet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 13:25

10e jour, Jeudi 8 septembre

"... Le jeudi, je voudrais rattraper le temps perdu la veille et aller fort loin. Mais je ne suis plus libre de mes mouvements.

Des officiers du 1er lanciers me feront escorte jusqu'au fort de Loncin et quand j'arrive à Saint-Trond, où j'ai résolu de déjeuner, j'ai pour voisins, à la table d'hôte, le chef de gare et ses sous-ordres. Encore du champagne.

Le Huppé est blessé sur le garrot par le frottement du paquet arrimé à l'arçon de ma selle. Me voilà tout aussitôt à chercher de l'oxyde de zinc, de l'ouate et de l'eau bouillante, hâtivement, pour pouvoir repartir. Mais M. Wauters, le frère du ministre belge, s'est mis à ma disposition et me facilite toutes choses.

Par contre, doux devoir, il faudra que j'aille visiter son château, où je suis présentée à Son Excellence, une sucrerie, etc.

Après cela, séance de pose. Les kodaks s'en donnent à cœur joie.

Au départ pour Tirlemont, je vois l'auto de M. Wauters filer à toute allure. Je saurai plus tard qu'on a été convier à se porter au-devant de moi les officiers d'artillerie de la garnison.

« Le Huppé », à Tirlemont, sera encore l'hôte de l'armée, moi de la Société Hippique. Mais quelle mauvaise nuit dans un lit aussi peu moelleux qu'il soit possible..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3454
Age : 55
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 13:54

Quel plaisir que cette lecture! Merci infiniment Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 14:04

Et comme pleut aussi ici aujourd'hui, bonjour l'ambiance :

1e jour, Vendredi 9 septembre

"... Quarante kilomètres me séparent de Bruxelles ; ce sera la promenade du vendredi.

Le vendredi matin, il pleut : il pleut très fort, il fait très froid.

L'un des officiers par qui j'étais reçue hier vient déjeuner chez moi. Il a amené son ordonnance qui sellera Le Huppé. Il y avait longtemps que je n'avais accepté un tel service.

Mais voilà que l'on me propose aussi quelque chose, sinon charmant, du moins incompatible avec mon raid. Un rallye-paper est organisé entre les garnisons de Tirlemont et de Louvain.

Il y a plusieurs amazones dans le camp de Louvain ; pas une dans celui de Tirlemont. Les Tirlemontois insistent pour que je participe à la chasse. Je ne demande pas mieux ! Mais que diraient mes amis de Paris, si je m'attardais ? Et que penserait Le Huppé de ce surcroit de besogne.

A Louvain, je prends l'apéritif et je déjeune au mess des officiers, admirablement reçue par le major Courbouin. Et là encore, je fais l'étonnement des gens – qu'est-ce qu'ils ont donc à s'étonner – en me transformant en petit lad pour les soins à donner à Le Huppé.

L'après-midi, je m'embarque pour Bruxelles. Les officiers de Louvain, pris par le rallye en question, me délèguent un sous-officier qui m'accompagnera jusqu'à l'écurie où Le Huppé sera logé chez « Landru ». Landru est le nom d'amitié d'un hôte qui est aussi une vieille connaissance.

Ah ! Bruxelles ! Vite à la poste ! J'y trouve un abondant courrier et donc un pingouin dont l'arrivée me console de la perte du premier « Alfred ».

Et voilà. Paris-Berlin continue, bien que je tourne le dos à mon but. Paris-Bruxelles est mort..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 14:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermen
Membre actif


Nombre de messages : 3520
Age : 67
Localisation : 44
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   Dim 24 Juin - 19:12

12e jour ; Samedi 10 septembre

"... Encore une journée de repos, le samedi.

J'ai, en effet, un tas de réparations à faire effectuer.

L'élégante parisienne a perdu beaucoup de son chic.

Les plaques de cuir de la culotte sont décousues, la veste déchirée et pas mal de cuirs de la selle demandent une révision.

J'écris. Je vais voir Le Huppé et je dors...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rachel DORANGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rachel DORANGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rachel DORANGE
» Rachel DORANGE, raid équestre Paris-Rome 1935.
» Rachel DORANGE, 2e Raid Hippique féminin Paris-Cannes
» Rachel DORANGE, Paris-Barcelone 1929
» Rachel DORANGE et les Paris-Cannes féminins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ama - Zone :: Ama- Zones :: Parlons Chiffons-
Sauter vers: