AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ptitesirene
Admin
avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 39
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Juin - 13:44

Toujours dans mes pérégrinations sur la toile ...
Catalogue Champion & Wilton 1938-1939

fleur

_________________
Amazone indépendante je suis ...
Le blog de Bouchon et Le blog de Pounky

La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisament grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit. O. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asidemaestro.canalblog.com/
popo-amazone
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2901
Age : 26
Localisation : Lyon 02 (69)
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Juin - 13:52

sirène tu es une vrai mine d'or! fleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptitesirene
Admin
avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 39
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Juin - 13:57

J'ajoute un article concernant la bicyclette (si si !) mais qui met à jour certains inquiétudes de l'époque que l'on pourrait transposer sur la pratique de l'équitation à califourchon.

The Bicycle, Fashion and Foreboding

_________________
Amazone indépendante je suis ...
Le blog de Bouchon et Le blog de Pounky

La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisament grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit. O. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asidemaestro.canalblog.com/
Ptitesirene
Admin
avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 39
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Juin - 14:08

Une jolie collecte d'images datant du Moyen-Age
Sidesaddle

_________________
Amazone indépendante je suis ...
Le blog de Bouchon et Le blog de Pounky

La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisament grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit. O. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asidemaestro.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Juin - 15:45

merci sirène, tu es une vraie mine d'or pour les recherches !!!
fleur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Juin - 15:54

Merci Sirene! Tu est ma source des connaissances smack
Revenir en haut Aller en bas
Ptitesirene
Admin
avatar

Nombre de messages : 5277
Age : 39
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Mer 11 Juin - 6:48

Extrait du livre de Fillis "Principes de dressage et d´équitation"
Citation :
Chapitre 13 : La position de l'amazone

L'amazone doit être placée, abstraction faite des jambes, exactement comme le cavalier, à partir de l'assiette.

Ses épaules, à toutes les allures, doivent être parallèles aux oreilles du cheval. Cela n'est possible que si les hanches occupent une position absolument semblable. C'est donc de la façon dont les hanches sont placées que dépend toute la position.
Les deux jambes étant à gauche, la jambe droite embrasse la fourche et est plus en avant et plus haut que la jambe gauche. Celle-ci est appuyée un peu au-dessus du genou contre la fourche gauche ; le pied repose dans l'étrier.

Il résulte de cette position des jambes que l'amazone a une tendance naturelle à faire porter presque tout le poids de son corps sur côté droit, le gauche ne supportant presque rien. Il s'ensuit aussi que la hanche gauche, plus dégagée, fait saillie en arrière de la droite : ce qu'il faut éviter.

Le poids du corps doit être réparti également sur les deux côtés, - et je répète pour l'amazone ce que j'ai dit pour le cavalier, - elle doit être assise sur sa selle complètement, comme sur une chaise, les hanches et les épaules parallèles aux oreilles du cheval.

Il y a là non seulement une question de correction, mais aussi une question capitale de solidité.
Rarement l'amazone est jetée hors de la selle du côté gauche, elle est soutenue de ce côté par les fourches et au besoin par l'étrier. Tout le danger d'une chute est donc à droite, et il existera d'autant plus que l'épaule gauche sera plus en arrière.

Il est facile de comprendre, en effet, que, dans un mouvement de désordre ou par suite d'un écart du cheval fait de droite à gauche, le haut du corps est déplacé et forcément jeté à droite.

Ce déplacement est peu important et sera facilement corrigé si la position de l'amazone est correcte, c'est-à-dire si ses deux épaules sont placées comme nous l'avons indiqué plus haut. Si, au contraire, ses épaules sont de travers, la gauche restant en arrière, l'équilibre, déjà mauvais, se trouve complètement rompu et, par suite, il y a danger de chute à droite. Or c'est de cette chute qu'il faut être garanti, parce qu'elle est dangereuse. Dans ce cas, en effet, l'amazone tombe sur la tête, à la condition encore qu'elle soit débarrassée des fourches et de l'étrier. Mais si, au moment de la chute, le pied reste engagé dans l'étrier ou si la jupe s'accroche aux fourches, l'amazone peut être traînée sans avoir aucun moyen de se dégager.

Ce qui donne la solidité à l'amazone lui donne en même temps l'élégance ; elle n'a donc par à se préoccuper de sacrifier l'un à l'autre. Il faut :

* que les genoux soient rapprochés autant que possible ; le droit embrassant solidement la fourche et faisant force d'avant en arrière, le gauche, au contraire, en raison du point d'appui de l'étrier, faisant force d'arrière en avant ;
* que l'épaule gauche se porte bien en avant et que le corps soit légèrement infléchi en avant pour qu'il ait toute sa souplesse.

Quand le cheval est au pas, c'est-à-dire lorsque le corps repose constamment sur la selle, si l'épaule gauche reste en arrière, la position de l'amazone est déjà mauvaise et singulièrement disgracieuse.

Dans le trot dit à l'anglaise, c'est bien pis encore : l'épaule gauche se reporte vivement en avant quand l'amazone s'enlève, et revient en arrière quand le corps retombe dans la selle. C'est mouvement disgracieux qu'on appelle le tire-bouchon.

Quand l'amazone est bien assise au pas et qu'elle repose également des deux côtés de la selle, les hanches, et par suite les épaules, restent aisément placées ainsi dans le trot.

Le trot à l'anglaise doit être pris pour ainsi dire sous soi. Le haut du corps, ne faisant aucun effort, ne s'enlève pas ; il se laisse enlever par le mouvement du cheval, le pied dans l'étrier sans raideur, la cheville et les genoux ne faisant que l'office de charnières. La moindre contraction, le moindre effort dans la cheville, dans les genoux ou dans les reins, donne à l'amazone une apparence raide, disgracieuse, et rend l'exercice du cheval fatiguant.

Si l'amazone se conforme à ces règles, elle marque un temps sur la selle et un temps en l'air. Autrement, elle retombe trop tôt et marque deux temps sur la selle, d'où secousse inutile et fatigue. Je développerai plus longuement cette observation, à propos du cavalier dans le chapitre du trot.

Sa souplesse est la qualité indispensable de l'amazone ; elle s'acquiert par l'habitude du cheval et aussi par quelques exercices préalables dont le meilleur est la danse.

Souvent aussi, l'aisance de l'amazone est compromise par de très petits détails de toilette pour lesquels de bons conseils lui ont fait défaut, c'est pourquoi je m'y arrête un instant.

La femme à cheval se blesse très facilement. Le moindre plis dans ses vêtements détermine une écorchure.

Pour une longue promenade, et à plus forte raison pour la chasse, il est préférable qu'elle ne mette pas de chemise, mais une chemisette, en étoffe très mince, fixée à la taille. Le col et les manchettes doivent être adhérents à cette chemisette et non attachés par des épingles, qui ne tiennent pas en place, tombent ou piquent.

Je conseille instamment de ne pas mettre de bas, car la jarretière est une gêne toujours, souvent une cause de véritable souffrance, et peut déterminer des blessures étendues et douloureuses. La chaussette est préférable à tous égard ; elle est complétée par une culotte collante ou faite d'une étoffe souple et élastique, en tricot ou jersey, doublée de soie ; ou mieux encore, de peau de daim très fine. Le pantalon qui est mis par-dessus est à sous-pieds en caoutchouc, peu large pour qu'il ne fasse pas de plis. La bottine sera à élastiques et non à boutons, pour éviter les blessures et les meurtrissures du coup de pied. Je n'aime pas les bottes, elle sont trop dures, peuvent blesser sous le genoux et empêchent l'amazone de bien sentir son cheval avec la jambe.

Le corset doit être très court et bas ; un busc long est non seulement gênant, mais réellement dangereux.

Je serais tenté de m'excuser d'entrer dans ces détails intimes et pour lesquels ma compétence pourrait être justement mise en doute, s'il ne s'agissait que d'une question d'élégance ; mais tout ce qui touche à la toilette de l'amazone concerne sa solidité et son aisance à cheval.

J'ai vu tant de femmes revenir d'une promenade endolories, souffrantes, et être condamnées ensuite à la chaise longue pour plusieurs jours, que j'en suis arrivé à considérer que tous ces détails ne sont pas sans importance.

Enfin je ne crois pas m'égarer dans des détails inutiles et recommandant de fixer la coiffure très solidement. La femme qui est préoccupée de maintenir ou de replacer son chapeau ou son voile pense trop peu à son cheval, et on peut dire que si elle perd son chapeau, elle est bien près de perdre la tête.

Le choix de la selle a également une très grande importance, aussi bien pour l'amazone que pour le cheval.

Elle doit être bien droite pour que les genoux ne soient pas plus hauts que le siège, peu rembourrée, parce qu'ainsi elle embrasse mieux le cheval et risque moins de tourner ou simplement de se déplacer : le moindre déplacement blesse fatalement le cheval au garrot.

Si la selle est trop courte du troussequin, elle blesse sûrement l'amazone ; si elle est trop longue, c'est le cheval qui sera blessé aux reins.

Il est nécessaire que le cheval d'amazone ait le garrot bien sorti, afin d'empêcher la selle de tourner.

Enfin, il faut avoir grand soin que la crinière, au garrot, ne soit pas prise sous le pommeau de la selle, parce qu'il en résulte pour le cheval une gêne qui détermine souvent à entrer en défense.

Quelques mots maintenant sur la façon de mettre une femme en selle. Je pense que cela peut être utile non seulement aux amazones, mais aussi et surtout aux hommes qui ont l'honneur, un peu redouté parfois, de leur prendre le pied.

A mon très grand regret, je suis obligé de dire que la femme, pour se mettre en selle, fait généralement l'inverse de ce qu'il conviendrait de faire. Elle met le pied gauche dans les mains qui lui sont présentées pour l'enlever, et elle saute du pieds droit sur le pied gauche en portant son corps en avant. Il en résulte que tout son poids tombe brusquement sur les mains qui lui servent de marchepied et que le mouvement qu'elle a fait en avant rejette inévitablement l'homme en arrière et l'écarte de l'épaule du cheval.

Elle doit, au contraire, son pied gauche étant dans les mains, ne se servir de la jambe droite que pour prendre un léger élan qui permet la tension du genou gauche, et tenir le corps bien droit, plutôt un peu en arrière. Ce mouvement est des plus simples ; c'est exactement celui qu'on fait pour monter une marche d'escalier un peu haute. L'amazone ne doit pas chercher à s'enlever par un élan ; tout son effort doit se borner à tendre le genou gauche de telle sorte que la jambe devienne et reste complètement droite, la taille demeurant bien cambrée.

Elle doit enfin s'aider des bras, sa main gauche appuyée sur l'épaule du cavalier et sa main droite sur la fourche gauche. En procédant ainsi, elle montera tout droite sous l'impulsion des mains qui la portent et redescendra naturellement sur la selle en portant le siège un peu en arrière. Elle ne doit pas chercher elle-même le cheval ; c'est l'homme qui doit la placer au-dessus de la selle pour qu'elle n'ait plus qu'à s'asseoir. Quand l'amazone veut sauter sur la selle, elle la rencontrer généralement avant d'être au-dessus et est rejetée sur l'homme.

Je ne puis m'empêcher d'ajouter que l'habitude qu'ont les amazones de donner le pied gauche est mauvaise ; c'est une vieille routine dont ne m'explique ni l'origine ni la persistance. En effet, pour être mise à cheval en donnant le pied gauche, la femme doit, une fois qu'elle est enlevée, porter le siège d'avant en arrière et de gauche à droite, tandis que l'homme fait un mouvement d'arrière en avant et de droite à gauche. Il y a donc un double déplacement. Si, au contraire, la femme donne son pied droit, qui est le plus près du cheval, il lui suffit de donner une petite impulsion du pied gauche et de raidir le genou droit pour monter tout naturellement le long de la selle et se trouver assise sans le moindre déplacement.

Je n'ai pas le mérite d'avoir fait une découverte si simple ; il y a bien longtemps que ce moyen est employé par beaucoup d'écuyères, et des meilleures. J'ai eu l'honneur de mettre en selle des souveraines qui ne procédaient jamais autrement.

Essayez, mesdames, pendant huit jours, sans parti pris, et je suis certain que vous adopterez cette manière de vous mettre en selle.

Aussitôt en selle, l'amazone doit, de suite et sans s'attarder à arranger sa jupe, passer la jambe droite dans la fourche ; c'est le seul moyen d'éviter une chute si le cheval se jette de côté. J'ajoute même que les mains de l'homme ne doivent quitter les pieds de l'amazone que lorsque la jambe droite est bien en place.

Pour descendre de cheval, l'amazone quitte l'étrier et donne le poignet gauche ; elle dégage ensuite la jambe droite de la fourche, donne le poignet droit et, se trouvant ainsi assise sur la selle, se laisse glisser à terre sans sauter et en raidissant un peu les bras. Elle doit tomber sur la pointe des pieds et ployer les genoux pour éviter toute secousse. Cette recommandation n'est que superflue, car, après une promenade un peu prolongée, les jambes sont souvent raides et engourdies.

Je répète que la femme doit donner ses poignets et qu'elle ne doit pas sauter, mais se laisser glisser. Voyez ce qui arrive le plus souvent : la femme s'élance de sa selle, le cavalier la reçoit en la prenant par la taille, et, ne pouvant la porter à bras tendus, il la laisse glisser le long de son corps. C'est désagréable, disgracieux et peu convenable.

On demande souvent si le cavalier qui accompagne une amazone doit se tenir à sa droite ou à sa gauche. Je ne crois pas que le savoir-vivre impose à cet égard une règle absolue.

Dans les conditions ordinaires, j'estime que le cavalier doit être, parce que l'amazone, pour se tourner vers lui, est obligée de reporter l'épaule droite en arrière, ce qui est, ainsi que nous l'avons dit, la position désirable. De plus, le cavalier, se trouvant à droite, peut en cas de désordre ou de danger venir en aide à l'amazone. S'il était à gauche, il ne pourrait pas s'approcher d'elle suffisamment, à cause de ses jambes. S'il arrive qu'il y ait pour l'amazone un danger à gauche, par suite d'embarras de chevaux ou de voitures, le cavalier doit alors se placer de ce côté, précisément pour protéger les jambes.


Merci à Equideos pour cette contribution fleur

_________________
Amazone indépendante je suis ...
Le blog de Bouchon et Le blog de Pounky

La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisament grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit. O. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asidemaestro.canalblog.com/
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2373
Age : 35
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Mer 11 Juin - 17:38

c'est vraiment une mine ici, merci bcp!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3453
Age : 54
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Mar 20 Jan - 16:23

Je viens de trouver sur un site d'ouvrages anciens une description intéressante du contenu d'un ouvrage de 1817 que j'aimerais bien pouvoir m'offrir un jour.

PONS D'HOSTUN, L. H. de, VERNET, Horace.
L'écuyer des dames, ou lettres sur l'équitation, contenant des principes et des exemples sur l'art de monter à cheval. Ouvrage utile à l'un ou l'autre sexe, et orné de figures gravées d'après les dessins d'H. Vernet.

Voici ce qu'indique le site "L'auteur s'inspire de Newcastle et de La Guérinière. Il veut que ses élèves commencent leur instruction en habit d'homme et ne leur permet que plus tard la position à cheval et le costume habituels de l'amazone." Menessier de La Lance II, 336. Le dos est un peu frotté sinon bon exemplaire.

J'ai trouvé cela intéressant car cela paraît recouper ce qu'écrivait Aubert, à savoir qu'il fut une époque, bien antérieure à la notre, où les dames avaient le choix entre monter à califourchon ou en amazone!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
Liti'
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12762
Age : 37
Localisation : Léognan
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Mar 20 Jan - 16:32

Interessant en effet, merci pour la trouvaille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Mar 20 Jan - 19:01

au vu de cette phrase :
"je saisis vivement le pommeau, sans dégager mon pied de l'étrier"

je constate qu'elle n'avait qu'un étrier...

je serais donc d'avis qu'elle était en amazone...mais ça reste mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
babayaga
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 70
Localisation : léognan (33)
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Dim 8 Fév - 16:16

Je rajoute cette indication trouvée dans le livre de Jules Pellier, " la selle et le costume de l'amazone": il note qu'au XVIèmè siècle, sur les tapisseries représentant des chasses à courre, les dames sont montées sur des selles à piquer, et que ( je cite) "particularité bizarre: la dame, princesse ou reine, qui préside la chasse, est toujours représentée sur la selle assise, mais les dames d'atour qui l'accompagnent sont à cheval sur ces mêmes selles à califourchon." Autre notation, trouvée dans le livre de Mme Cabaud "L'équitation en amazone" Elle parle de Catherine II de Russie, connue pour être dotée, disons, d'un fort caractère, et qui s'était fait faire une selle " deux en un..." "Je m'inventais des selles sur lesquelles je pouvais m'asseoir comme je voulais; elles avaient le crochet anglais et on pouvait passer la jambe pour être assis en homme; outre cela, le crochet se dévissait et un autre étrier se baissait et se relevait à volonté et selon que je jugeais à propos. Si on demandait aux écuyers comment je montais, ils disaient: sur une selle de femme selon la volonté de l'Impératrice; ils ne mentaient pas..."
Pour ce qui est de la princesse Palatine, belle soeur de Louis XIV, qui raconte sa chute de cheval dans ses lettres, je ne sais pas comment elle montait à ce moment précis, mais il est trés probable que la plupart du temps elle suivait les chasses à califourchon: elle était réputée à son époque pour son gout pour la chasse et les chiens, son allure masculine et son mépris pour la coquetterie, la frivolité et les convenances. Dans la première citation où elle dit qu'on l'a prise pour un homme car elle était en habit de chasse, il faut supposer qu'elle était à califourchon pour que la confusion soit possible.
Je pense en fin de compte que c'est essentiellement au XIXème siècle, époque particulièrement pudibonde et de régression du statut des femmes ( je parle des femmes de "la bonne société" et des aristocrates, parce que les autres ne montaient pas du tout...) que s'est imposée l'obligation pour une femme de monter uniquement en amazone. Auparavant, cela dépendait certainement beaucoup des circonstances: si on montait pour la parade, c'était évidemment en amazone, si c'était pour la chasse ou le voyage, c'était plutôt à califourchon. Mais bien sûr, les femmes qui aimaient la chasse "sportive" ou qui devaient faire de longs voyages n'étaient surement pas trés nombreuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3453
Age : 54
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Dim 8 Fév - 17:18

C'est exactement mon analyse et je rejoins totalement Babayaga sur la régression du statut des femmes au XIXème. Mais ce qui m'intrigue et que je cherche à comprendre, c'est comment la pression s'est progressivement exercée sur les cavalières pour qu'elles renoncent à la monte à califourchon. C'est sur ce point précis que je cherche des témoignages car au fond ce qui m'intrigue et pour ne rien cacher m'inquiète c'est le yoyo dans l'évolution de la place des femmes dans la société. Or, je pense à tort ou à raison que l'équitation est un exemple particulièrement intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
Feeling
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 500
Age : 57
Localisation : Chaumont 52
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Fév - 20:30

J'ai beaucoup apprécié les superbes documents que l'on trouve dans ce post. Merci à toutes celles qui les ont réunis.

Ceci étant, je vais faire un peu de provocation

mundial a écrit:
C'est exactement mon analyse et je rejoins totalement Babayaga sur la régression du statut des femmes au XIXème. Mais ce qui m'intrigue et que je cherche à comprendre, c'est comment la pression s'est progressivement exercée sur les cavalières pour qu'elles renoncent à la monte à califourchon. C'est sur ce point précis que je cherche des témoignages car au fond ce qui m'intrigue et pour ne rien cacher m'inquiète c'est le yoyo dans l'évolution de la place des femmes dans la société. Or, je pense à tort ou à raison que l'équitation est un exemple particulièrement intéressant.

Alors l'équitation en amazone est une régression!
Pourquoi sommes nous alors si nombreuses à nous passionner pour cette forme d'équitation.
Cela me rappelle une réflexion d'une des mes amies qui m'a dit qu'elle ne montrait jamais en amazone parce qu'elle estimait que les femmes s'étaient battues pour monter à califourchon et que c'était, en quelque sorte "antiféministe" de revenir en arrière.
Je lui avais répondu que les femmes s'étaient battues pour porter des pantalons et que pourtant, nous avions du plaisir à porter de jolies robes.

Ceci étant, Mundial, tu as raison, le XIX ième n'a certainement pas été le sièce d'or pour les femmes.
Et l'amazone me plait parce que c'est mon choix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chaumont-choignes.ffe.com
Sandrine
Membre actif


Nombre de messages : 1052
Localisation : entre l'Essonne et Helsinki
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Fév - 21:36

Feeling, je pense que tu as tout dit dans ta dernière phrase : nous avons la liberté de choix.
Faudrait voir aussi ce qui se pratiquait dans les autres pays : en Angleterre par exemple, était-ce comme en France ? Les dames devaient-elles monter en amazone pour être convenables ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herschelle.free.fr/galerie
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3453
Age : 54
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 9 Fév - 22:09

Je crois que je me suis mal exprimée; je ne ressent pas la monte en amazone comme étant en elle-même une régression. Ce que je perçois comme une régression c'est la perte de la liberté de choix qui a existé à un moment et qui a disparu au XIX pour revenir dans les années 30. La situation actuelle me semble idéale dans la mesure où nous avons le choix!

Comme l'observe Max, ce serait bien de savoir comment la situation a évolué dans les autres pays!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2373
Age : 35
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Mar 10 Fév - 6:05

C'est très intéressant cette charnière entre la coexistence pour les femmes des deux type de monte possible , et le "tout amazone", est -ce que ce tournant n'aurait pas commencé avant (résultat culminant au XIX) mais été amorcé dès avant la Révolution avec les critiques face à Marie-Antoinette à cali?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3453
Age : 54
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Ven 21 Aoû - 15:18

Juste une carte postale, pour l'illustrer l'autre époque charnière, celle du retour de la monte à califourchon. La carte a été envoyée en 1906 et elle représente une vue du bois de Boulogne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
genevieve
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2090
Age : 59
Localisation : Saint Julien de Ratz (38)
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Ven 21 Aoû - 18:53

Shocked Mais quel est donc le type de selle utilisé ? Ces cavalières me semblent "perchées" bien au dessus de leurs montures !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascaline
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3124
Age : 50
Localisation : Profondeville (Belgique)
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Ven 21 Aoû - 19:40

D'après ce que je vois, la dame de gauche monte en amazone : on voit la tenue un peu longue et le départ de balancine, tandis que la dame de droite (plus probablement une jeune fille) monte avec une jupe à califourchon. En fait c'était des jupes avec un boutonnage type "boutons de soutane de curé" devant et derrière. Ces dames étaient donc en jupe, avec un pantalon dessous, et au moment de se mettre en selle, les boutonnages étaient défaits et la dame se mettait en selle de la manière la plus "décente" possible. Et la morale était ainsi sauve.

_________________
"Le plus relevé des airs est l'air de ne pas y toucher"    P. F. d'Esperey
"Je sais qu'on ne sait jamais"    Lucien Grüss
http://belgiumamazone.over-blog.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belgiumamazone.over-blog.net/
Aliquis
Admin
avatar

Nombre de messages : 4418
Age : 37
Localisation : Strasbourg (67)
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Ven 21 Aoû - 19:53

merci pour la carte postale !

je note que la cavalière à califourchon trotte (enlevé on dirait) et l'amazone galope, on privilégie encore le pas et le galop en évitant le trot à ce moment là je suppose (ou est un simple hasard de la photo ?)

_________________
"j'erre ici depuis la nuit des temps, parfois je donne, parfois je prends, à moi de décider à qui et quand ..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alsace-amazone.fr.st/
Pascaline
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3124
Age : 50
Localisation : Profondeville (Belgique)
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Ven 21 Aoû - 20:35

Non, Ali, tu as raison, je ne crois pas que ce soir le hasard. Pour l'amazone, on privilégiait 2 allures pour la "promenade au bois" : le pas, et le galop à droite, plus confortable que le galop à gauche. Et ces dames montaient pour "parader", pas pour faire du sport, mais pour se montrer... Sous leur meilleur jour, bien sûr! Tout était apparence, la promenade au bois étant à l'époque réservée à l'élite fortunée... C'était une parade, en fait...

Pour se faire une idée de cette époque, croquée avec talent par le cinéma, un beau film terriblement désuet, mais que j'adore : "Gigi", tiré du roman de Colette... Avec Maurice Chevalier, ça date donc pas d'hier...

_________________
"Le plus relevé des airs est l'air de ne pas y toucher"    P. F. d'Esperey
"Je sais qu'on ne sait jamais"    Lucien Grüss
http://belgiumamazone.over-blog.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belgiumamazone.over-blog.net/
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3453
Age : 54
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Ven 21 Aoû - 20:51

Il y a aussi "Paris au Bois" de Crafty, une merveille d'humour! Il faudra que je trouve le temps de scanner quelques illustrations!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
erosml
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 2373
Age : 35
Localisation : Indre et Loire
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 12 Oct - 16:32

Au hasard des milliers de livres exposés lors du salon "les rendez-vous de l'histoire" de Blois, samedi, l'un a attiré mon attention dans le cadre de nos recherches sur l'histoire de l'équitation en amazone et de la selle à fourches.
Il s'agit d'une publication d'un manuscrit médiéval et de son étude :
Le Livre des trois âges
Auteur Pierre Choinet Edité par Lydwine Scordia Préface de Jean-Patrice Boudet Publications des universités de Rouen et du Havre ISBN-10 2-87775-459-6 ISBN-13 978-2-87775-459-0
Année de publication juillet 2009 Nb de pages 268 Avec 50 illustrations, couleur

Le Livre des trois âges est un manuscrit énigmatique destiné au roi Louis XI. L'ouvrage traite d'éducation, de chasse, de bon gouvernement, de foi catholique, d'art de la guerre, le tout en 621 vers et douze miniatures. L'auteur, caché derrière un anagramme, est le Rouennais Pierre Choinet. « Medecin et astrologien » de Louis XI, il écrit ce poème moral et politique pour le roi en 1482 ou 1483. Quant aux douze magnifiques miniatures, elles ont été peintes par le Maître de l'échevinage de Rouen, artiste bien connu qui a travaillé pour les conseillers de la ville dans la seconde moitié du 15e siècle. Objet d'art exceptionnel, Le Livre des trois âges n'avait jamais jusqu'à ce jour été ni reproduit, ni édité, car le texte était demeuré incompris. Ce précieux manuscrit est comme un « meuble à secret » dont la belle apparence camoufle des tiroirs dissimulés. Le lecteur est invité à découvrir la clé de cette oeuvre d'art qui contribue à éclairer les dernières années du règne de Louis XI.


En quoi ce texte peut intéresser les amazones et les cavalières amateurs d'art?
Il comporte une partie intitulée la Chasse au vol, largement illustrée... où l'on peut découvrir de nombreuses femmes à cheval, en amazone, les unes chevauchant en croupe derrière un cavalier comme celle de la couverture, d'autres montant seule, avec des sambues. Et chose rare, l'une de ses sambues, bleue, est parfaitement visible. Un régal pour les yeux, et pour la connaissance des selles de dame de cette époque.
Je n'ai pas craqué et n'ai pas acheté le livre, mon compte en banque ne serait pas d'accord, mais si vous avez l'occasion, ces gravures sont de vrai trésor!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eroschevauxpassion.over-blog.com/
mundial
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 3453
Age : 54
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   Lun 12 Oct - 17:16

Quelle chance d'avoir vu cela et quel plaisir pour nous d'en entendre parler! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecuriedalfi.com/lequitation/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» histoire de l'équitation : amazone choix ou obligation
» Stage d'équitation amazone le 15 juillet
» Cours d'initiation à l'équitation en amazone dans le 31
» Stage équitation en amazone, août 2011, Roussac
» amazone jupe ou pantalon?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ama - Zone :: Ama- Zones :: Parlons Chiffons-
Sauter vers: